L’art au Laos

Si vous avez l’occasion de voyager au Laos vous aurez l’opportunité de découvrir de nombreuses œuvres d’arts qui sont pour la plupart liées à une étroite relation avec la religion bouddhiste. Contrairement à ses voisins du Sud-Est Asiatique, notamment le Myanmar (Birmanie) la Thaïlande et le Cambodge, le Laos dispose d’un art très spécifique mais moins varié car il s’agit d’un pays «jeune» d’un point de vue politique et historique.

Le Laos a subi pendant très longtemps la domination sans partage de ses voisins qui étaient en plein essor pendant que, de son côté, le Laos devenait l’un des pays les plus pauvres du monde. Cette faiblesse a engendré de nombreux pillages de la part des armées adverses. En plus des vols, le Laos a subi des destructions d’œuvres d’art de la part des pays ennemis. L’œuvre la plus populaire qui a été dérobée se nomme le Bouddha d’Emeraude (En 1778, le général Chakri, s’empara de la Capitale du Laos et rapporta la statue à Bangkok). Toutes ces épreuves expliquent en partie la raison pour laquelle il ne reste au Laos qu’un art spécifiquement religieux et que l’art contemporain y est très rare.

Bouddha d_Emeraude Saynoha

Néanmoins les choses évoluent dans la bonne direction au Laos. Ainsi vous pourrez découvrir quelques œuvres d’art notamment au sein de la capitale Vientiane et à Luang Prabang. (Ancienne capitale royale du Lan Xang autrement connue sous le nom de « royaume du million d’éléphants »).

Ainsi, le tissage du foulard en soie à l’aide de métiers à tisser est très bien implanté dans ce pays. En effet, il est issu d’un savoir-faire ancestral et artisanal qui se perpétue inlassablement quelque soit les générations. Cet art a donc traversé le temps tout en restant authentique car les méthodes de tissage restent rudimentaires. Pourtant, les procédés de tissage du foulard varient selon les ethnies et les régions. Contrairement à certaines idées préconçues, la conception d’un foulard en soie relève d’un véritable travail artistique. Les tâches minutieuses et précises ainsi que la dextérité de la tisserande offrent une pièce unique dont chaque irrégularité est la signature d’une véritable œuvre d’art.

tissage laos foulard en soie

 

Publicités

L’actualité de la marque Saynoha

Après des vacances bien méritées et une année 2016 riche en émotions, nous sommes de retour parmi vous. Nous en profitons pour vous informer du planning de la marque Saynoha ainsi que de son actualité imminente.

Pour ce mois d’avril, la grande nouveauté est que Saynoha exposera sa nouvelle collection de produits en soie et notamment son intemporel foulard en soie au sein de la Boutique Éphémère de Sucy-en-Brie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il s’agit d’une jolie boutique située en plein centre ville, plus précisément au 9 Rue de La Porte.

Ce sera l’occasion pour nous de vous accueillir et vous présenter toute notre nouvelle gamme mais aussi de vous sensibiliser sur l’importance de l’artisanat, du commerce équitable ainsi que de l’environnement.

Vous n’êtes pas sans savoir que Saynoha dispose de plus de 100 références. C’est donc l’occasion pour chacun d’entre vous de pouvoir apprécier et toucher nos produits. Vous pourrez ainsi constater, au toucher et à la vue, la différence incontestable qu’il y a entre un foulard classique et un foulard en soie naturelle tissé à la main.

L’équipe Saynoha espère vous voir nombreux !

Pour plus d’informations sur ce showroom n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook. Vous pouvez également visiter notre boutique en ligne afin d’être informés des prochains événements à venir.

Sans oublier une nouveauté pour ce début d’année 2017 :

Vous habitez en Bretagne ou vous avez prévu de partir prochainement en vacances profiter de l’air breton et vous souhaitez découvrir notre nouvelle collection de foulards en soie Saynoha ? Pas de panique ! Vous pouvez découvrir nos produits dans une très jolie boutique située au cœur de Saint-Malo qui se nomme « Les L d’Or ». Claire, la gérante, passionnée d’artisanat se fera un plaisir de vous présenter de nombreux produits authentiques issus du commerce équitable.

saynoha saint malo

À très bientôt

Le Laos et la spéléologie

Aujourd’hui nous allons mettre en exergue l’une des plus grandes expéditions spéléologiques de l’histoire du Laos. Ce bel événement débutera dans moins d’une semaine et durera 1 mois. En effet elle devrait débuter le 20 février prochain et s achever le 20 mars. Elle sera pilotée par la très réputée Florence Guillot, une française très expérimentée dans ce domaine si particulier.

Âgée de 50 ans et originaire de l’Ariège, Florence Guillot dirigera une équipe de 30 personnes composée pour la plupart de scientifiques reconnus . L’expédition portera le nom de K17 et sera médiatisée à travers le monde. En effet, il s’agit d’une première au Laos où aucun homme ne s’est jamais aventuré.

laos-saynoha-speleologie

Cette magnifique épopée sera sponsorisée et relayée par les fédérations européenne et française de spéléologie. L’objectif est de découvrir des voies jusqu’ici inexplorées. Le distance parcourue devrait avoisiner les 25 kilomètres. Ceci relève de l’exploit et représente une réelle avancée dans le monde de la spéléologie.

L’aventure se déroulera au sein de la province de Khammouane réputée également pour sa conception de foulards. Cette région, qui est délimitée au nord par la province de Borikhamxay, se situe à l’est de la frontière du Viêt Nam, au sud par la province de Savannakhet et à l’ouest du fleuve Mékong.

À travers ce périple, les 30 scientifiques présents (représentés par 6 nationalités différentes) devront effectuer des relevés topographiques afin de déterminer l’architecture du réseau.

laos-saynoha-speleologie-2

Florence Guillot en tant que réelle passionnée a pour but de former à la spéléologie les populations locales vivant à proximité de ces sites si particuliers. L’objectif est de développer une activité touristique qui permettra de faire découvrir ces joyaux tout en respectant l’environnement. Cette sensibilisation permettra aux villageois de diversifier leurs activités. Ainsi, en plus d’exercer leur métier lié à l’artisanat et au tissage du foulard en soie, les habitants auront la possibilité de faire découvrir aux visiteurs une autre très belle facette de ce fabuleux pays qu’est le Laos.